Chronique 114 : Des matchs décisifs




Le maintien est aujourd’hui loin d’être acquis. Tout le monde en est bien conscient. Malgré le fait que la situation apparaît moins critique qu’en 2006/2007, Nantes a encore beaucoup à faire pour obtenir un billet d’un an supplémentaire au sein de l’élite. En 2007, à cette même période de la saison, soit après 25 journées, Nantes se classait 19e avec seulement 21 points. Le FCN a donc aujourd’hui une marge bien plus confortable. Cependant, la formation d’Elie Baup a tendance à piétiner depuis quelques matchs, et voit actuellement ce coussin de sécurité fondre comme neige au soleil. Attention donc.



Des rendez-vous à ne pas manquer



Hormis Le Havre qui semble déjà condamné à retourner en Ligue 2, tout reste aujourd’hui jouable pour les équipes luttant pour le maintien. Sochaux, récent vainqueur de Lorient samedi dernier (2-1), a repris espoir et n’est plus qu’à deux points de la 17e place. Quant à Valenciennes, une différence de but plus favorable lui permettrait tout simplement de prendre la 17e place occupée aujourd’hui par Saint-Etienne. Nantes, avec ses 28 points, n’a donc pas de quoi se reposer sur ses lauriers, surtout quand on sait qu’en très peu de temps, la situation peut basculer à la défaveur de Nantes.



La solution aujourd’hui est simple : il faut gagner, et prendre un maximum de points face à des adversaires directs. Les récents nuls obtenus contre Caen (16e) et Valenciennes (15e) sont de véritables contre-performances dans le cadre d’une lutte pour le maintien. En effet, les Jaune et Vert, en remportant ce type de rencontre, auraient pu prendre le large en reléguant à plusieurs longueurs ses concurrents directs. Aujourd’hui, la situation est tout autre, et le FCN devra se battre sans doute plus longtemps pour atteindre l’objectif maintien.



Au regard de la deuxième moitié du tableau au classement, un constat est frappant. Les équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Entre Lorient (9e) et Nantes (14e), il y a seulement trois points. Autrement dit, les matchs nuls répétés des dernières semaines n’empêchent en rien au FCN de se rapprocher de la 10e place très rapidement. Pour cela, Nantes doit saisir les opportunités que lui offre le calendrier. Samedi, à la Beaujoire, Nantes défiera Grenoble, qui a exactement le même nombre de points et qui pointe au 13e rang. Les Canaris ont donc tout intérêt à éviter une déconvenue. La semaine suivante, le FCN se déplacera à Saint-Etienne, contre une formation qui lutte elle aussi pour sa survie en L1. Défaite interdite.



Les deux rencontres à venir constituent donc un tournant dans la saison du FCN. Soit les Canaris trouvent en ces matchs le moyen de respirer au classement et de s’assurer une fin de saison tranquille, ou au contraire, des déconvenues rapprocheront la Maison jaune de la zone rouge. Une hypothèse que Nantes doit éviter à tout prix. Et le seul moyen d’y parvenir reste de l’emporter dès samedi contre Grenoble.



Reynald MAILLOT,

avec la participation d'Emmanuelle Hingant
Posté le 27-02-2009