Ligue 1 / 7e journée : Caen 3-0 Nantes




Le FC Nantes a une nouvelle fois sombré en championnat lors de la 7e journée du championnat de France l’opposant à Caen. Les jaunes et verts ont en effet subi un lourd revers en encaissant trois buts !... Un naufrage 3-0 qui révèle une nouvelle fois combien le malaise nantais est profond. Dans de telles conditions, beaucoup de supporters, joueurs et même dirigeants, s’interrogent aujourd’hui sur le mal-être d’une équipe au fond du trou.



3-0 en 30 minutes



Le FC Nantes comptait sur cette rencontre pour enchaîner un deuxième succès consécutif. Mais l’humiliation entrevue cette semaine en Coupe de la Ligue contre Créteil avait déjà refroidi les plus optimistes.



Dès le début de la rencontre, le vent a tourné en faveur de Caen qui n’aura décidemment pas attendu longtemps avant d’ouvrir la marque. Savidan, parti dans le dos de la défense nantaise se présente devant Jérôme Alonzo. Le joueur transforme cette occasion en but (2’, 1-0), plaçant déjà le FC Nantes dans une situation des plus délicates. Le dynamisme normand ne s’arrête pas là. Sur une belle action, Deroin centre en faveur de Fahid Ben Khalfallah qui récupère et trompe Alonzo une seconde fois (10’, 2-0). En à peine dix minutes, Caen s’est quasiment déjà assuré le succès. Nantes réagit avec une volée de De Freitas suite à un coup-franc (12’) sans toutefois parvenir à réduire la marque. Cette occasion sera d’ailleurs l’unique point chaud des jaunes et verts, absents du jeu. Un constat amer qui va une nouvelle fois bénéficier à Caen. A la demi-heure de jeu, Ben Khalfallah accélère, transmet à Savidan qui sert Nivet. Le joueur récupère et profite de l’absence de Graavgard pour tromper Alonzo (31’, 3-0). La soirée tourne au cauchemar pour le FCN qui a véritablement sombré. A la pause, les jaunes et verts peuvent même s’estimer heureux de ne pas avoir encaissé un quatrième but.



Au retour des vestiaires, alors qu’une partie des supporters nantais ont déjà déserté les tribunes, Elie Baup fait sortir Loïc Guillon et David De Freitas remplacés par Rémi Maréval et Christian Bekamenga. Mais dans les faits, on ne verra que peu de changements. Rien ne semble pouvoir permettre au FC Nantes de réduire le score, tant les rares opportunités tournent au fiasco : Mamadou Bagayoko transmet pour Frédéric Da Rocha qui devant le but n’ajuste pas le cadre (48'). Le capitaine nantais se verra même refuser un but de façon controversée. Sur un corner de Babovic, Da Rocha se jette devant le but et parvient à pousser plus ou moins la balle dans les cages. L’arbitre estime que le Nantais a bousculé le gardien, alors que vraisemblablement le but aurait du être accepté (72’). Cette éventuelle réduction du score aurait pu récompenser Da Rocha, l’un des seuls nantais combattifs sur le terrain. Le FCN se dirige alors tout droit vers une défaite 3-0 qu’officialise l’arbitre de la rencontre quelques minutes plus tard.



3-0, un score lourd qui enfonce encore un peu plus le FC Nantes dans ce championnat. Peu de personnes ont souhaité réagir à ce nouveau naufrage. La tension est palpable dans un club qui ne semble plus pouvoir trouver de solutions à des problèmes de plus en plus inquiétants. Comment s’en sortir ? Il ne semble ne pas y avoir de réponses pour le moment. Un constat déprimant qui nous oblige à espérer un miraculeux renversement de situation dans les prochains matchs. Seul l’espoir nous permet aujourd’hui d’y croire encore…



L1 / 7ème journée

CAEN – NANTES : 3-0




Stade Michel d’Ornano

19 070 spectateurs

Temps dégagé

Pelouse en bon état

Arbitre : M.Castro




Buts : Savidan (2eme), Ben Khalfallah (10eme) et Nivet (30eme) pour Caen



Avertissements : Lemaître (36eme) pour Caen – R.Faty (41eme), Pierre (45eme), Da Rocha (85eme) et Bagayoko (85eme) pour Nantes



Expulsion : Aucune



Reynald MAILLOT
Posté le 28-09-2008