L1 / 12e journée : Lille - Nantes




Les Canaris attendus chez les Ch’tis



Que penser de cette équipe de Nantes, qui lorsqu’elle tente de produire du jeu se prend des claques, et lorsqu’elle défend, semble incapable de mener une contre attaque ? Il y a clairement de gros manques dans cet effectif et c’est le bilan que l’on peut tirer après ce début de championnat très laborieux. Face à Marseille mercredi, les Jaunes et Verts se sont contentés de regarder les Phocéens jouer au football. Avec une possession de balle d’environ 60 %, Frédéric Da Rocha et ses coéquipiers ont passé la majorité de leur temps à courir après un ballon qui une fois récupéré, était immédiatement expédié sur ce malheureux Klasnic bien seule à la pointe d’une attaque inexistante. C’est bien simple, sans cette frappe miraculeuse de Maréval et une réussite exceptionnelle, Nantes aurait dû s’incliner. Contre Lille, il faudra se projeter vers l’avant en équipe si les Nantais veulent éviter un nouveau revers cinglant.



Car les joueurs d’Elie Baup vont être attendus de pied ferme par les Nordistes. Le déplacement au pays des Ch’tis risque d’être moins amusant que le film de Danny Boon. En s’inclinant récemment lourdement à Caen et à Lorient, nul doute que Rudi Garcia saura tirer des conclusions sur les problèmes de la défense nantaise. Sans un Tony Heurtebis des grands soirs, les Ligériens auraient une nouvelle fois bu la tasse contre l’OM. Face au LOSC samedi soir, il faudra au moins essayer de jouer sans un complexe d’infériorité comme ce fut le cas mercredi. L’écart de niveau était certes flagrant mais les Nantais n’ont rien tenté pour le réduire. Le FCN ne pourra pas jouer tous ces matchs comme le petit poucet. Cela signifierait que Nantes n’a pas sa place en Ligue 1.



Pour cette 12ème journée de Ligue 1, les Lillois pourront compter sur la qualité technique de leur milieu de terrain qui permet à l’équipe de prendre le jeu à son compte. A vouloir ériger une barrière à seulement 25 mètres des buts, les Canaris finiront assurément par plier. Il faudra donc jouer au football cette fois-ci. Elie Baup le sait, le Nord a beau être très accueillant, lorsqu’il s’agit du LOSC, les Ch’tis ne font pas de sentiment.



Le FCN face à son adversaire :



LOSC



Forme du moment : un début d’exercice plutôt réussi pour les Dogues qui n’ont plus perdu depuis le 24 août dernier contre Rennes (2-1). Une bonne série en cours de huit matchs sans défaite qui les place à la 7ème place du championnat.

Le + : avec Cabaye, Balmont, Bastos et Mavuba, le LOSC dispose d’un milieu de terrain de premier choix en Ligue 1.

Le - : avec huit buts concédés sur sa pelouse depuis le début du championnat, les Lillois ont une des défenses les plus perméables à domicile à l’image de leur dernière rencontre à Villeneuve d’Ascq (2-2 contre Caen). Encore faut-il attaquer…



FCN :



Forme du moment : la tactique du « tous derrière » contre Marseille se voulait un remède aux errances défensives nantaises. Malheureusement, à ce petit jeu là, les Canaris n’ont empoché qu’un seul point et c’est tout ce qu’ils pouvaient espérer.

Le + : le retour gagnant de Tony Heurtebis dans les cages nantaises. Il a assuré un intérim de grande classe contre l’OM. La concurrence s’annonce rude avec Alonzo.

Le - : il manque un patron en défense, mais aussi un numéro 10 capable de porter le ballon vers l’avant et de distiller des ballons à un buteur également absent. La réussite du recrutement pose déjà question.



Arnaud FROGER,

Avec la participation d'Emmanuelle HINGANT
Posté le 31-10-2008