L1 / 17e journée : Nantes - Lyon




Les Canaris peuvent-ils manger du Lyon ?



Le FC Nantes allait un peu mieux dans le jeu depuis quelques rencontres sans pour autant concrétiser ces bons matchs en points. La semaine dernière, les hommes d’Elie Baup ont fait coup double en ramenant non seulement trois points de leur déplacement au Havre, mais également en battant un adversaire direct dans la course au maintien. Ce match décisif a été parfaitement géré par les Jaunes et Verts qui ont résolu le problème de finition au bon moment. Il n’y a pas de fatalité et il semble depuis quelques matchs que cette équipe ait fait des progrès en stabilisant sa défense. Reste à trouver l’ouverture en attaque et devenir plus efficace pour espérer sortir de l’ornière.



Un test grandeur nature s’offre aux joueurs nantais qui s’apprêtent à affronter l’ogre lyonnais pour le compte de la 17ème journée qui aura finalement lieu samedi soir à 21h à la Beaujoire. Inutile de préciser que la confrontation sera d’un tout autre genre par rapport au match face au HAC. Lyon doit faire face à la concurrence toujours plus grande des clubs qui souhaitent faire tomber son trône depuis sept ans. Ayant laissé échapper des points importants lors des dernières rencontres de championnat, il semble que les coéquipiers de Juninho aient eu la tête ailleurs. La Coupe aux grandes oreilles semble avoir usé de son pouvoir d’attraction pour détourner la concentration des Lyonnais vers la scène européenne. Ce samedi l’OL doit impérativement l’emporter au risque de revoir revenir des équipes comme Rennes, Nice ou encore Bordeaux. Le match face au Bayern Munich mercredi prochain où Bavarois et Lyonnais se disputeront la première place du groupe est lui aussi décisif comme en témoigne la volonté finalement satisfaite du président Aulas d’avancer la rencontre de championnat à samedi soir. Mais les Lyonnais sont prévenus, il faudra trois points à Nantes pour maintenir le train sur de bons rails.



Dans ces conditions, Nantes devra poursuivre sur sa lancée afin de produire du jeu et d’obtenir un résultat contre l’OL. C’est cette dynamique qu’il faut conserver au risque d’exposer une défense encore fragile. Mais les joueurs nantais ne pourront tenir en se contentant de défendre face à l’armada offensive lyonnaise même privée de son arme la plus puissante avec l’absence de Benzema (blessé). La confiance est en train de revenir à la Jonelière où ce groupe se découvre peu à peu des qualités en phase avec les exigences de la Ligue 1. Ce serait dommage de briser cet élan.



Le FCN Face à son adversaire :



OL



Forme du moment : Lyon semble marquer un coup d’arrêt en championnat après la défaite au PSG (1-0) et le nul à domicile face à Valenciennes (0-0).

Le + : l’OL a montré tout son potentiel en Ligue des Champions et reste la meilleure défense du championnat. Les Gones possèdent toujours 5 points d’avance sur leur dauphin rennais.

Le - : les absences conjuguées de Benzema, Bodmer, Pjanic, Réveillère, Clerc (tous blessés), Juninho (suspendu), et les incertitudes concernant Toulalan et Fabio Santos, sont un handicap pour Claude Puel qui devra composer une équipe type inédite.



FCN :



Forme du moment : deux défaites où les Canaris ont été mal récompensés de leurs efforts (contre Nice et Nancy) puis une victoire au Havre, Nantes doit maintenant prendre le plus de points possibles d’ici la trêve. Il en reste neuf en jeu, il faudrait en prendre au moins cinq pour se maintenir en dehors de la zone rouge.

Le + : des raisons d’espérer à la vue des dernières prestations. Pas toutes prolifiques en termes de points mais une progression nette dans la conservation du ballon et la construction.

Le - : Klasnic n’a toujours pas trouvé le chemin des filets malgré les opportunités qui se sont multipliées au cours des dernières rencontres. Si le déclic n’intervient pas d’ici la trêve, l’aventure nantaise du Croate pourrait bien prendre prématurément fin.



Arnaud FROGER,

Avec la participation d'Emmanuelle HINGANT
Posté le 06-12-2008