Ligue 1 / 18e journée : Rennes 0-0 Nantes




Les Canaris repartent de Rennes avec le point du match nul. Un bon résultat à l’extérieur qui permet à Nantes d’aligner un troisième match sans défaite. Rennes n’a finalement pas su dans cette rencontre faire valoir son statut de favori du trio de tête, et a même parfois été mis en difficulté par le FC Nantes. Au final, Nantes gagne un point précieux dans la course au maintien, et peut même tirer un bilan positif de la soirée.



Un bon match nul



L’incertitude a longtemps plané sur la tenue ou non de cette rencontre. Samedi après-midi, les pluies qui se sont abattues sur Rennes ont obligé les organisateurs à se demander si la pelouse était praticable. Malgré tout, Tony Chapron, arbitre de cette rencontre a opté pour le maintient de la partie, et à 21h, les 22 acteurs de la partie pouvaient finalement en découdre.



Dès le début de la partie, on peut rapidement voir apparaître un bloc nantais bien organisé par Elie Baup. En effet, Rennes peine sérieusement à entrer dans la partie. Une situation qui se caractérise dès la deuxième minute, par Mamadou Bagayoko qui parvient à effectuer une tête décroisée de peu hors cadre (2’). Nantes continue à faire trembler le public du stade de la Route de Lorient, lorsque Guirane N'Daw ajuste une énorme frappe sur coup-franc qui termine sur la barre de Nicolas Douchez (3’). Rennes réussit cependant à rééquilibrer les débats par la suite et peut se remettre de la frayeur N’Daw. Les Rennais récupèrent d’ailleurs peu à peu le contrôle du ballon face à des Nantais qui reculent progressivement. Dès lors, l’adversaire des Canaris peut se créer sa première véritable occasion par l’intermédiaire de Moussa Sow qui oblige Tony Heurtebis à se coucher (30’). Dans la foulée, Fabien Lemoine parvient lui aussi à frapper en direction du but. Le portier nantais, bien inspiré, parvient une nouvelle fois à bloquer la tentative rennaise (33’). On pourra également noter juste avant la pause la tentative de Bruno Cheyrou sur coup-franc toujours en faveur du Stade Rennais (40’). A la pause, le score reste cependant nul et vierge.



Au retour des vestiaires, la partie est assez équilibrée mais les occasions sont rares. Rennes tente d’accélérer le jeu, mais se révèle incapable de trouver le chemin des filets face à une équipe nantaise qui tient tête aux intentions rennaises. C’est surtout Tony Heurtebis qui effectue un excellent travail dans les cages, lorsque Mickaël Pagis parvient à se retourner pour ajuster une demi-volée que le gardien repousse avec talent (61’). Mieux encore, Heurtebis est l’auteur d’une magnifique parade quand Rod Fanni réalise une reprise de volée (79’). La pression rennaise n’y fait rien, Nantes tient bon jusqu’au bout de la partie, tentant même de profiter des quelques espaces laissés à l’arrière par Rennes. Au coup de sifflet final, c’est sur ce score de parité que les deux équipes se séparent.



Match nul certes mais Nantes a tenu en échec le 3e du championnat. Rennes, de son côté, a été tenu en échec par le 16e. Toute la nuance est là. Nantes doit maintenant préparer très rigoureusement son prochain rendez-vous contre Sochaux, concurrent au maintien.



Reynald MAILLOT,

Avec la participation d'Emmanuelle Hingant
Posté le 14-12-2008