L1 / 27e journée : Saint-Etienne 2-1 Nantes




Le FC Nantes s’est incliné face à l’AS Saint-Etienne sur le score de 2-1 dimanche soir pour le compte de la 27e journée du championnat de France de Ligue 1. Les Canaris, dépassés par un adversaire supérieur dans le jeu, essuient un sérieux revers dans le cadre de la course au maintien. En effet, désormais relégués à la 16e place, les hommes d’Elie Baup, qui en cas de victoire aurait pu prendre un grand bol d’air frais au classement, doivent maintenant jouer avec la menace de la zone rouge qui se rapproche à très grand pas. Nantes doit repenser sa façon de jouer pour compter sur de meilleurs résultats dans les matchs à venir. La situation devient angoissante.



Une défaite logique



Dimanche soir, lorsque les deux équipes sont entrées sur la pelouse du Chaudron, Saint-Etienne savait qu’un bon résultat était indispensable à domicile. Du côté de la formation nantaise, prendre des points à l’occasion de ce déplacement pourrait permettre à Nantes de prendre un sérieux avantage dans la course pour obtenir un billet d’un an supplémentaire au sein de l’élite. La tension était donc palpable en coulisses.



Pourtant, le match commence de la meilleure des manières possibles pour Nantes. Après seulement quelques minutes de jeu, sur un coup-franc latéral tiré par Frédéric Da Rocha, Ivan Klasnic profite de la fébrilité de la défense stéphanoise pour reprendre le ballon de la tête et ouvrir la marque (0-1, 6’). Coup de froid sur le stade Geoffroy Guichard qui voit ainsi les visiteurs prendre l’avantage. Mais l’euphorie sera de courte durée dans le camp nantais. Sur un centre de Dabo, le défenseur nantais Guillaume Moullec souhaite transmettre la balle à Alonzo de la poitrine. Malheureusement pour lui, il rate complètement son geste et effleure le ballon de la main. La sanction est immédiate en pleine surface de réparation, et Saint-Etienne peut ainsi égaliser sur ce penalty transformé par Ilan qui prend à contre-pied Jérôme Alonzo (1-1, 11’). L’erreur de Moullec coûte cher mais n’est que le reflet de fébrilité nantaise. Saint-Etienne prend alors peu à peu le contrôle des débats, conservant bien plus facilement la balle que son adversaire du soir. Les joueurs d’Alain Perrin, sans se montrer continuellement dangereux, mettent sérieusement en difficulté les Nantais. Dans un tel contexte, le second but stéphanois est évident. Ilan, de nouveau, parvient à perforer le bloc défensif nantais, et avance plutôt facilement pour ajuster le but d’Alonzo. Sa belle frappe termine au fond des filets, ne laissant aucune chance au gardien nantais (1-2, 30’). Sur cette action, on peut de nouveau noter l’erreur du dernier rempart nantais, bien trop laxiste sur le porteur du ballon. Le FCN est tout proche d’encaisser un troisième but dans la foulée lorsque Payet tente sa chance aux abords de la surface (32’). L’ASSE se voit même refuser un but pour hors-jeu lorsque sur un centre de Gomis, Moullec, décidemment bien peu à l’aise, pousse la balle dans son propre but. Heureusement, un hors-jeu sauve le FCN (38’). A la pause, Saint-Etienne respire devant son public et mène face à une équipe nantaise timide.



Au retour des vestiaires, on constate peu d’évolution dans la situation de jeu. Les Verts continuent de dominer Nantes qui ne parvient que très rarement à enchaîner plus de trois passes consécutives… Un triste constat. Juste avant l’heure de jeu, Matuidi sème le trouble dans la défense des Canaris avant de transmettre pour Gomis qui manque de peu le cadre (58’). Les occasions se font par la suite un peu plus rares, et Nantes parvient finalement à tenir le ballon plus longtemps. Malgré tout, Saint-Etienne s’illustre par Ilan qui voit son tir repoussé par Moullec (77’). La chance n’est d’ailleurs même pas du côté du FCN qui, sur un corner de De Freitas, voit la barre repousser la très bonne tête de Poulard (80’). L’égalisation était proche. Nantes ne parvient pourtant pas à mettre la pression sur Saint-Etienne lors des dernières minutes à l’image d’un nouveau tir stéphanois signé Mirallas (84’).



Au coup de sifflet final, Saint-Etienne l’emporte, sans voler sa victoire. Nantes n’a jamais véritablement pu revenir au score et s’est montré bien trop timide dans le jeu pour espérer un renversement de situation en seconde période. La situation s’aggrave donc à la Jonelière, qui doit maintenant espérer renouer avec le succès à la Beaujoire dès samedi contre Lorient.



L1 / 27eme journée

SAINT-ETIENNE - NANTES : 2-1




Stade Geoffroy-Guichard

25 000 spectateurs environ

Temps pluvieux

Pelouse en bon état

Arbitre : M.Fautrel : 6,5




Buts : Ilan (11eme, sp et 30eme) pour Saint-Etienne - Klasnic (6eme) pour Nantes



Avertissements : Matsui (42eme), Tavlaridis (66eme), Mirallas (90eme), Matuidi (92eme) pour Saint-Etienne - Klasnic (37eme), Guillon (42eme) et Pierre (57eme) pour Nantes



Expulsion : Aucune



Reynald MAILLOT,

avec la participation d'Emmanuelle Hingant
Posté le 09-03-2009