L1 / 29e journée : Marseille - Nantes




A un point !



Voilà le FC Nantes dans une situation bien mal engagée après une série de contre-performances face à des équipes pourtant parmi les moins calibrées de ce championnat, puisqu’à la lutte pour le maintien elles aussi. C’est une tout autre configuration de jeu qui s’annonce samedi soir (match diffusé à 21h sur Orange) au Vélodrome. Nantes se déplace pour une rencontre qui se présente au plus mauvais moment pour les hommes d’Elie Baup. Le FCN, qui a toutes les peines à produire du jeu et à gagner, va devoir affronter une des équipes en forme du moment. Les Marseillais restent en effet sur une très belle victoire à Paris la semaine dernière et sur une qualification en quart de finale de la coupe UEFA aux dépens de l’Ajax d’Amsterdam.



Le calendrier est ainsi fait, mais on voit très mal comment cette équipe nantaise qui n’a pu remporter le moindre match depuis le déplacement au Mans au mois de janvier pourrait venir à bout de l’OM, qui s’est par ailleurs complètement relancé dans la course au titre en revenant à la deuxième place, à un point seulement des Lyonnais. Un petit point, c’est également la marge de sécurité des Jaune et Vert par rapport à une zone rouge qu’ils pourraient retrouver en cas de faux pas. La pression sera donc clairement dans le camp nantais dont l’avance acquise sur la première équipe relégable s’est réduite à peau de chagrin. La raison ? Les Canaris peinent à se procurer des occasions et préfèrent jouer regrouper dans leurs trente derniers mètres sitôt après l’ouverture du score. Ce scénario s’est trop souvent produit cette saison pour que les joueurs ne réagissent pas ! Cette équipe n’a pas les qualités défensives pour tenir très longtemps dans ses retranchements sans qu’un missile n’atteigne les cages de Jérôme Alonzo.



C’est donc au mental et à l’envie de produire du jeu que Nantes devra son maintien. Il va falloir laisser la frilosité de côté afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’en 2007. Quitte à mourir, autant le faire les armes à la main. Le capitaine nantais Frédéric Da Rocha est conscient de cette réalité. Nul doute qu’il saura mobiliser ses troupes à l’heure où le navire nantais commence à chavirer. Comme contre Lyon, Nantes doit aborder cette rencontre sans complexe. Se mettre dans la peau du petit (comme au match retour face à Paris), ce serait donner le bâton pour se faire battre.



Le FCN face à son adversaire :



OM



Forme du moment : 14 points pris sur 18 possibles lors des 6 derniers matchs, cet OM là est bien décidé à finir en trombe pour détrôner le roi Lyon.

Le + : un effectif de qualité (Niang, Koné, Ben Arfa, Valbuena…) avec un potentiel offensif souvent sous-exploité.

Le - : l’absence de Koné (blessé) qui est le véritable dynamiteur offensif et le meilleur buteur de l’équipe même si d’autres joueurs peuvent prendre le relais. Marseille qui semble par ailleurs avoir plus de difficultés contre les « petits » (dernière défaite en date contre Sochaux) que face aux gros (victoires contre Bordeaux et Paris dernièrement).



FCN



Forme du moment : Nantes avance à pas de fourmi et à coup de matchs nuls depuis un mois et demi. Ce sera insuffisant pour se maintenir. Il va falloir aller chercher l’exploit à Marseille pour compenser les points perdus.

Le + : la performance d’Alonzo contre Lorient. En sauvant un penalty injustifié (la faute était en dehors de la surface), le portier nantais a démontré qu’il avait retrouvé la forme après ses pépins physiques. Il aura un rôle décisif dans les derniers matchs de championnat.

Le - : le probable forfait de Capoue côté gauche que personne ne semble vraiment pouvoir suppléer pour l’heure puisque Babovic évoluera avec la CFA2 ce week-end suite à son refus d’évoluer avec la réserve nantaise la semaine dernière.



Arnaud Froger,

Avec la participation d'Emmanuelle HINGANT
Posté le 20-03-2009