L1 / 32e journée : Nantes - Nice




Peuvent-ils le faire ?



La fin de saison du FC Nantes ramène de bien mauvais souvenirs du côté de la Cité des Ducs. A mesure que le spectre de la descente se fait de plus en plus pesant, certains commencent à douter en la capacité de cette équipe à éviter une nouvelle descente en Ligue 2. A l’image de la dernière défaite face au TFC, tout semble écrit d’avance comme le rappelait Yohann Poulard après la rencontre. Les Canaris ne parviennent pas à rivaliser avec la plupart des équipes de Ligue 1. Il était étonnant d’ailleurs de voir l’entraîneur nantais se satisfaire d’avoir bien résisté aux Toulousains lors de la première mi-temps alors que Nantes est en grand besoin de point et que ses joueurs ne s’étaient procurés qu’une demi-occasion après 90 minutes de jeu.



Les statistiques sont accablantes à la veille d’aborder le sprint final. Nantes n’a plus gagné la moindre rencontre depuis maintenant neuf matchs. Avec seulement quatre matchs nuls lors de cette série noire, les Jaune et Vert sont désormais relégables et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas à la malchance ou aux erreurs d’arbitrage qu’il faut s’en remettre. Les joueurs nantais passent le plus clair de leur temps dans leurs 35 derniers mètres à essayer coûte que coûte de barricader une défense qui ne peut de toute évidence pas résister aux assauts répétés des attaquants de Ligue 1. Dépossédé du ballon pendant une large majorité du temps, l’équipe ne parvient ni à semer le doute dans les défenses adverses ni à sortir rapidement pour mener des contre-attaques. Résultat des courses : les adversaire maîtrisent le ballon, finissent nécessairement par se procurer des occasions contre une équipe qui joue bien trop bas, et ne sont pas inquiétés plus d’une ou deux fois dans le match. Si le FC Nantes continue de jouer de la sorte, il faudrait un miracle pour qu’il puisse remporter une victoire d’ici la fin de la saison.



A l’heure de la réception de Nice, inutile de dire qu’il va falloir modifier si ce n’est la tactique, l’état d’esprit de cette équipe qui se replie sur elle-même par manque de confiance mais aussi et surtout par manque de qualité. Qui samedi soir à Nantes pourra faire la différence et marquer un ou deux (soyons fou) buts à cette équipe niçoise ? Si les joueurs ne montrent pas un tout autre visage samedi soir face à une équipe qui n’a plus grand-chose à craindre ni à espérer, alors la fin sera écrite, c’est sûr. Ce n’est pas la dernière cartouche, mais un résultat autre qu’une victoire compromettrait les chances de maintien. Cette équipe peut-elle réagir ? Réponse sur le terrain.



Le FCN face à son adversaire :



FCN



Forme du moment : deux défaites consécutives, quatre points pris sur vingt-sept possibles, sans commentaire !

Le + : le retour de Capoue peut apporter plus de profondeur côté gauche. A voir.

Le - : l’état d’esprit (tous en défense) et le manque de joueurs capables de remonter le ballon et de faire la différence.



OGCN



Forme du moment : deux défaites, deux nuls et une victoire 2-0 la semaine dernière contre Lorient, Nice a toute les chances de finir à sa 8ème place avec six points d’avance sur son poursuivant et sept points de retard sur Rennes.

Le + : une fin de saison en roue libre qui peut laisser place à un jeu libéré des enjeux de la fin de saison.

Le - : Nice n’a pas obtenu de résultats glorieux dernièrement, c’est le moment d’en profiter.



A noter qu’Emerse Faé, qui porte désormais le maillot des Aiglons, retrouvera quelques anciens coéquipiers samedi soir. Il faisait partie de l’équipe nantaise reléguée en 2007.



Arnaud FROGER,

Avec la participation d'Emmanuelle HINGANT
Posté le 17-04-2009