L1 / 34e journée : Nantes 1-2 Le Havre




Nantes s'enfonce



Défaite du FC Nantes contre la lanterne rouge, Le Havre. Une défaite 2-1 qui plonge le club dans les abîmes du classement et le rapproche de la Ligue 2. Cette défaite, qui n’était absolument pas envisageable, révèle toutes les faiblesses de la formation nantaise. A l’heure où une nouvelle descente semble de plus en plus probable, Nantes ne peut désormais plus que compter sur une excellente fin de saison. Mais au regard de la prestation nantaise face à la plus mauvaise équipe du championnat, ce scenario paraît peu crédible.



Une défaite impardonnable



A l’étude du classement, tout le monde s’accordait à dire que le maintien devait passer par une victoire contre Le Havre. Face à un adversaire plus faible sur le papier, les hommes d’Elie Baup, pour préserver les chances de survie en L1, devaient par tous les moyens l’emporter. Le Havre, déjà condamné à la L2, abordait cette rencontre sans pression.



Le début du match nantais est plutôt timide. Les Canaris peinent à s’illustrer et l’enjeu tétanise les joueurs. Mais après le premier quart d’heure de jeu, les velléités nantaises s’expriment et le FCN prend l’ascendant sur son adversaire. Quelques séquences offensives apparaissent enfin, et Nantes trouve finalement le chemin du but par Christian Bekamenga. Dans la surface havraise, De Freitas transmet à Faty qui parvient à dévier pour Bekamenga. Ce dernier réussit à se faufiler dans la défense du HAC, se débarrasse des défenseurs havrais, pour finalement à l’arrachée frapper au but. Le ballon atterrit dans les filets de Placide, battu (1-0, 24’). La Beaujoire exulte mais se doit de rester prudente quant à l’issue de la partie. Nantes maintient pourtant sa domination dans les minutes suivantes, à l’image d’une frappe contrée de Bagayoko (30’). Le Havre réagit finalement avec une tentative d’Alla captée par Alonzo (34’). Le FCN essaie cependant d’obtenir le second but en se libérant dans le jeu, mais ses offensives manquent de précision. Un constat qui coûte cher aux Canaris, quand Dieuze reprend de la tête un centre d’Alla. L’ex-nantais Mamadou Diallo reprend cette tête qui trouve cette fois-ci le but (1-1, 39’). Tout est à refaire pour Nantes à la pause.



Au retour des vestiaires, le FC Nantes multiplie les tentatives avec notamment une bonne tête de Bekamenga (52’). Dans la foulée, Klasnic, tout juste rentré en jeu, transmet à Da Rocha qui tente lui aussi sa chance par un joli tir, mais Placide s'interpose (57’). Cependant, sur un corner de Ben Idir, Marange récupère et perfore la défense nantaise, encore une fois trop passive, pour tromper Alonzo (1-2, 61’). Ce second but fait énormément de mal à Nantes, que ce soient les joueurs ou les supporters. Le spectre de la L2 inonde le stade de la Beaujoire, et les hommes d’Elie Baup sont incapables de réagir. Alors que Le Havre gagne en confiance, Nantes est tétanisé. Le jeu nantais se dégrade et n’est plus que l’ombre de lui-même. La fin du match sera triste à regarder. Malgré un petit sursaut lorsque Bekamenga manque le but de peu sur un duel (80’), Nantes est incapable de revenir au score. La Beaujoire exprime son mécontentement par des sifflets, des chants ironiques du type « On est en Ligue 2 ». Le coup de sifflet final met alors fin à ce triste match.



Tout reste jouable mathématiquement, mais Nantes a considérablement diminué ses chances en s’inclinant ce soir. Face au HAC, la défaite est impardonnable, il paraît même logique d’évoquer une faute professionnelle.



L1 / 34eme journée

NANTES - LE HAVRE : 1-2




Stade de la Beaujoire

21 809 spectateurs environ

Temps ensoleillé

Pelouse en bon état

Arbitre : M.Castro




Buts : Bekamenga (24eme) pour Nantes - M.Diallo (40eme), Marange (61eme) pour Nantes



Avertissement : Sambou (56eme) pour Le Havre



Expulsion : Aucune



Reynald MAILLOT,

Avec la participation d'Emmanuelle HINGANT
Posté le 03-05-2009