L1 / 35e journée : Lyon 3-0 Nantes




Nantes au bord de la Ligue 2



Le FC Nantes est désormais au bord de la Ligue 2 après une nouvelle défaite contre Lyon. Sur un score fleuve de 3-0, l’OL a facilement disposé d’une équipe de Nantes, jamais en mesure de rivaliser. A trois journées de la fin, la situation est désormais critique pour le FC Nantes, classé 19e. Bref, autant dire que cette humiliation subie à Gerland plonge un peu plus le FCN dans le rouge. Il ne reste plus qu’à signer trois victoires lors des trois dernières rencontres pour espérer un sauvetage inespéré. Mais les joueurs semblent loin d’en avoir la capacité, voire même l’envie.



Lyon l’emporte facilement



Le FC Nantes avait peu d’espoir de succès en entrant sur la pelouse du stade Gerland. Face à l’ogre lyonnais en besoin de points pour sauver sa place en Champion’s League, les Canaris, malgré l’impératif de victoire pour se maintenir, avaient fort à faire.



Le début du match tourne très vite à l’avantage des Lyonnais. La formation de Claude Puel trouve d’ailleurs le chemin des filets en tout début de match, plaçant déjà le FCN dans une situation délicate. Après cinq minutes de jeu, Ederson centre pour Makoun qui, seul au point de penalty, bat Alonzo (1-0, 6’). Le moral des Nantais est touché. Les Canaris peinent à véritablement entrer dans la partie, et sont de nouveaux mis en danger, lorsque sur un corner de Juninho, une tête de Cris est sauvée in-extremis par Alonzo (13’). Nantes réagit enfin avec une timide frappe de Bekamenga (15’) avant d’obtenir une excellente occasion lorsque ce dernier centre au premier poteau pour Maréval sur un débordement. Ce dernier reprend de la tête le ballon qui vient frôler le but de Lloris (18’). Lyon reste pourtant ultra-dominateur, menaçant à tout instant à l’image d’un coup-franc de Juninho dangereux (25’). Les espoirs nantais s’envolent quelques minutes plus tard, quand Makoun fait le break pour Lyon. Sur une contre attaque de Lyon, Benzema transmet à Makoun qui une nouvelle fois peut ajuster le but d’Alonzo, battu (2-0, 36’). A la pause, les affaires sont très compliquées pour Nantes. L’objectif de sNantais ne peut désormais être que de limiter les dégâts.



Au retour des vestiaires, Moullec réceptionne un ballon de Maréval et tente sa chance. Mais sa tentative passe à côté (48’).Cependant, dans l’ensemble, Nantes ne parvient toujours pas à donner du rythme à son jeu, quasi inexistant. Les Nantais apparaissent même déjà résignés quant à l’issue de la rencontre, tout l’inverse d’une équipe censée lutter pour le maintien. Lyon peut alors continuer à maintenir son emprise sur le match à l’image d’une reprise de Benzema (62’) ou une bonne frappe de Kallstrom (69’). Malgré quelques changements effectués par Elie Baup, Nantes est toujours aussi amorphe et encaisse un troisième but. Anthony Mounier reprend de la tête un corner de Kallstrom et crucifie le FCN (3-0, 78’). Le coup de sifflet intervient comme une délivrance, pour une équipe nantaise, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même.



Le maintien en L1 paraît aujourd’hui impensable aux vues d’une telle prestation. Face à Rennes, Sochaux et Auxerre, il faudra montrer un tout autre visage, et un peu d’enthousiasme. Car l’envie fait cruellement défaut et aura sans doute été le plus grand défaut des joueurs cette année.



L1 / 35eme journée

LYON - NANTES : 3-0




Stade de Gerland

36 792 spectateurs

Temps doux

Pelouse en bon état

Arbitre : M.Jaffredo




Buts : Makoun (7eme et 34eme), Mounier (78eme) pour Lyon



Avertissement : Vainqueur (55eme) pour Nantes



Expulsion : Aucune



Reynald MAILLOT
Posté le 13-05-2009